Accueil
Slowl'histoire
Paulo-Mnp
Paulo-Mnp | 🇫🇷 France
Choix de l'équipe
Nous nous envoyons maintenant des vraies lettres, elles prennent bien plus de temps à arriver que celles virtuelles.

« Salut, Moi c’est Paulo »

C’est come ça que j’ai commencé mes lettres pendant un moment, c’est aussi comme ça que que commence ma description sur Slowly. Je suis un français qui essaie d’atteindre la Mongolie avec mon van jaune. Je voyage depuis Novembre 2018, un voyage incroyable. J’ai commencé à utiliser Slowly parce que le contact avec les gens me manquait et qu’en hiver, il n’y a pas beaucoup de gens qui restent dehors. Du fait que je n’avais pas tout le temps une connection internet, Slowly était le meilleur moyen de rencontrer et d’échanger avec des personnes du monde entier. J’ai pu comme ça découvrir des nombreuses superbes personnes venant des Philippines, d’Indonésie, d’Allemagne, d’Espagne et tellement d’autres encore.

Je suis un français qui essaie d'atteindre la Mongolie avec mon van jaune.
Je suis un français qui essaie d’atteindre la Mongolie avec mon van jaune.

Voyager me fait avoir de nombreuses histoires de voyage à raconter, à partager avec les gens que je peux faire voyager au travers de mes lettres. Le fait d’avoir beaucoup de temps dans mon van me permettait aussi d’être capable de répondre à beaucoup de lettres, il m’est arrivé d’avoir beaucoup de différents correspondants, et c’était super.

Quand j’étais en train d’explorer la Slovénie, j’ai reçu une lettre d’une correspondante venant du Brésil, qui voyageait elle aussi. Elle était actuellement en Italie et se dirigeait vers Zagreb dans les prochains jours, elle me demandait si dans mon voyage j’avais déjà été en Croatie et quelles étaient les choses qu’il y avait à voir dans la capitale. Nous avons partagé nos expériences de voyage et avons commencé à nous connaitre à travers nos lettres.

J’étais toujours en déplacement, il était difficile pour moi de savoir où je serais pour les prochains jours, les prochains mois, mais le voyage me fit revenir sur Zagreb, là où était aussi ma correspondante. Après quelques lettres pour en parler, nous avons décidé de nous rencontrer et se fut vraiment super. Une nouvelle amitié était née. Nous sommes restés quelques jours sur Zagreb, à découvrir la ville ensemble, partager nos expériences et nos aventures, à propos de Slowly aussi, nous étions tout les deux à fond dans la collection de timbres et des fois nous nous envoyions des lettres juste pour partager les nouveaux timbres. Je l’aidais à améliorer son anglais, même si en tant que français c’est plutôt compliqué, j’ai été capable de l’aider un peu.

J’ai continué mon voyage à travers l’Europe, mais nous continuions de nous envoyer des lettres et nous restions en contact.
Parce que parfois la vie est un peu compliquée, nous avons été capable de nous aider l’un l’autre et je l’ai invité à se joindre à moi dans le van le temps qu’elle ai une meilleure situation pour continuer son propre voyage. Nous avons partagé la route pendant un mois, et même ici, il était marrant de continuer de s’envoyer des lettres par Slowly, même si on se trouvait l’un à coté de l’autre.

C’était une formidable aventure et dans nos voyages à travers l’Europe, nous avons été amené à nous rencontrer plusieurs fois dans différents pays. Je crois que nous nous sommes rencontrés et avons traversés des pays comme la Croatie, le Montenegro, la Bosnie, l’Albanie, la Grèce, l’Italie, la France, la Suisse et même Monaco dans les différentes étapes de nos voyages respectifs. C’était incroyable, pour deux personnes qui avaient commencé à se connaitre par des lettres virtuelles quelques mois auparavant.

Le style de voyage que nous faisons est toujours en train de changer, et même si aujourd’hui il est plus compliqué d’être sur Slowly, nous sommes toujours en contact. Et je mets mon voyage en van en pause pour aller prendre un avion et faire un nouveau voyage au Brésil, et découvrir ce merveilleux pays dont elle m’a tellement parlé. puis je rentrerais en France et je continuerai mon voyage en Europe, direction la Mongolie. Elle est aujourd’hui une de mes amies les plus importantes, et Slowly nous a montré à quel point être en contact avec les gens par « la bonne vieille méthode » est incroyable.

Nous nous envoyons maintenant des vraies lettres, elles prennent bien plus de temps à arriver que celles virtuelles.

Nous avons aussi eu cette réflexion : « Peut-être que le nom Slowly n’est pas uniquement à propos du temps que les lettres mettent à arriver, mais plutôt à quel point cela prend du temps de construire une amitié à travers des lettres, lentement mais surement.».

 Envoyez-nous votre histoire

SLOWLY

Connectez-vous avec le reste du monde dès maintenant !