Accueil
Slowl'histoire
MuraMu
MuraMu | 🇦🇺 Australie

Originally written in English. Translated by HugoM.

Des années plus tard, au fur et à mesure que mon adolescence arrivait à son terme, j’ai commencé à apprécier l’écriture dans le but de m’exprimer., comprendre ce qui m’entoure et de comprendre l’étrangeté des sentiments dans ma poitrine. Ce n’était plus à propos d’écrire des histoires fantastiques, de courtes histoires ou des textes pour l’école, ce n’était plus à propos d’être purement dans une maison et dans le voisinage : c’était pour assimiler les évènements et les transformations conséquences dans ma vie, c’était pour enregistrer les moments joyeux et pour digérer les situations douloureuses, c’était pour comprendre les actions prises et les résultats obtenus. Ecrire est devenu un outil pour moi de m’entrainer sur la subjectivité, pour mettre mes idées sur papier, pour canaliser le volume des sentiments et mes émotions au sein de ma personne, pour donne une voix à mon silence.

L’écriture n’était pas seulement crucial pour moi pour gérer la charge qu’est ma vie mais aussi pour moi, pour que je comprenne ce qui m’a contribué positivement et ce qui m’a apporté des déceptions. Ces deux dernières années ont été marquées par des évènements intenses et de profondes transformations, dans lesquelles changer mon attitude envers les problèmes et les défis a été crucial pour que j’évite de devenir malade et rendre n’importe qui autour de moi malade également. Ecrire m’a distancié du centre des problèmes et a mis en perspective mes situation vécues, ainsi habilitant des réflexions, de la compréhension, des attitudes. L’écriture ne rend pas la solution aux problèmes plus facile, mais cela les fait infiniment plus simples à identifier, et c’est où je trouve des façon faire mes changements.

Merci beaucoup.

 Envoyez-nous votre histoire

SLOWLY

Connectez-vous avec le reste du monde dès maintenant !